Claude Lautman, M.A.

Psychologist - Psychologue

À Propos de Claude

Je me considère chanceux de pratiquer la psychologie clinique à notre époque, d’avoir pu être porté par des géants et par l’évolution de thérapies éprouvées. Lorsque je pense à ceux et celles qui ont influencé mon travail, les noms de Michael Spevack, David Burns, Les Greenberg, Jeffrey Young, Alice Miller, John Bowlby et Victor Yalom s’imposent, parmi tant d’autres. Plus récemment, l’œuvre de Sue Johnson sur les couples (Thérapie de couple centrée sur les émotions) m’a apporté de manière saisissante, un nouveau point de vue sur l’importance du sentiment de sécurité dans une relation et sur la manière d’aider les couples en détresse à se tourner l’un vers l’autre et à compter l’un sur l’autre pour obtenir du soutien et trouver du réconfort.

En tant que thérapeute, mon rôle consiste à aider les gens seuls, ainsi que les couples, à soulager leur détresse. Cette détresse peut prendre différentes formes, soit celle de l’angoisse, de la dépression ou de difficultés relationnelles. Il se peut qu’elle soit le résultat d’une situation actuelle ou encore d’un traumatisme passé qui ne cesse de nous faire souffrir. Peu importe la cause, mon rôle consiste à aider les patients à trouver du réconfort, à renouer avec l’espoir alors que tout semble perdu ou à utiliser de nouveaux outils pour mieux réussir leur vie.

Les situations courantes peuvent parfois se révéler comme des éléments déclencheurs et faire renaître d’anciennes émotions négatives de notre enfance que l’on croyait pourtant avoir enfouies de façon définitive ou qu’on n’était même pas conscient d’avoir enfouies. Les gens me disent régulièrement que, puisqu’il s’agit d’un évènement survenu il y a 20, 30 et même 40 ans, ça ne devrait plus les affecter alors que, bien qu’un tel raisonnement soit compréhensible, s’il en était réellement le cas, nous recommanderions simplement aux gens en détresse ou aux prises avec des troubles émotifs de retourner chez eux pour laisser le temps arranger les choses. Or, nous savons que c’est faux. Le temps, à lui seul, n’arrange rien. Nous devons prendre le temps nécessaire pour entreprendre le processus de guérison. Un traumatisme non traité peut aisément se tapir durant des années et lorsqu’il refait surface, souvent en raison d’une situation actuelle qui s’apparente vaguement à une autre vécue par le passé, il resurgit avec autant de vivacité qu’au moment où nous croyions l’avoir effacé. Mon rôle consiste à créer un environnement sécurisant dans lequel les patients peuvent apprendre à prendre du recul face à la situation, à vivre leur peine et analyser leur façon d’y faire face, à s’assurer que celle-ci soit toujours appropriée et à trouver, autrement, le courage d’explorer de nouvelles voies pour la surmonter.

While this is understandable, if it were really true, we would just tell people in crisis or in emotional pain to go home, because “time will heal it”. We know this is simply not true. We need the time to do the necessary work of healing. Time alone heals nothing. Untreated trauma has a way of being “left in storage”, and when it re-emerges, often because of a present situation that in some way vaguely relates to the past, it emerges as fresh as the day it was locked away. My role is to create a safe environment in which patients can grieve what befell them, learn to step back and examine if their old ways of coping with their hurt still fit or not, and if not, find the courage to explore new ways of living.

J'ai toujours admiré le courage dont mes patients font preuve face à leurs difficultés et je me sens privilègié qu'ils partagent leur vie et leurs histoires avec moi

fr_CAFrançais du Canada

Les clients doivent contacter directement Claude Lautman avant de pouvoir accéder à la plateforme de réservation en ligne.

Vous avez déja votre compte d'utilisateur?

Nouveau client(e)? Contactez Claude.